Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/03/2010

Commentaires

Amis lecteurs (lectrices), cette rubrique est la vôtre.
Je vous invite à manifester ci-dessous votre humeur, bonne ou mauvaise.

Mode opératoire

Les commentaires resteront affichés tant qu'un dialogue sera actif, puis, après quelques jours, et pour libérer la place, un condensé sera déplacé vers une autre feuille particulière pour chaque acteur, et consultable en cliquant sur le nom (en vert) de son auteur dans la liste ci-dessous.

Liste des contributeurs  
( Nom, Site internet, Sujet traité )

Benjamin , http://www.bacterioblog.com/ , Magnetisme Terrestre

Antoine ,................., Création de la Lune

Nemrod , ................., Nadir

---------------------------------------------------------

Commentaires

Bonjour,
tout d'abord merci pour votre site intéressant!
juste une remarque a propos de pluton sur les planetes dans la bande superieur du site!
En effet pluton n'est plus classé comme une planete mais un planete naines alors doit on l'enlever ou bien doit on le laisser or cela implique de metre Eris, Ceres, Sedna, Quaoar,et Orcus qui sont aussi des planetes naines.
Cordialement

Tony

Écrit par : Tony | 11/11/2007

Oui, cher Tony, je sais que Pluton a été déclassé par l’Union Astronomique Internationale réunie en congrès à Prague le 24 Août 2006. Le 7 Septembre, on lui a attribué le n°134 340.
Cela dit, le bandeau de ce site ne prétend pas être une représentation exacte de notre Système Solaire, à commencer par les distances respectives des objets représentés. Et, ensuite, étant en contradiction avec l’autorité scientifique sur de nombreux points, un de plus….
Amitiés
Emile

Écrit par : Emile | 12/11/2007

J'ai trouvé cettre épopée de la terre et des planètes magnifique et pleine d'une beauté tragique .C'est pour moi un très beau conte appuyé sur quelques éléments scientifiques . Beaucoup de ces hypothèses me paraissent une possibilité réelle. Au fond c'est de la "science fiction" plus proche de la science que du fantasme imaginaire.

Dans un autre genre j'aime également les deux récits de la création dans la Bible (Genèse 1 et 2 ) qui me paraissent complémentaires en plaçant un Dieu amour comme l'"alpha" et l"omega" de cette création qui est la vérité que nous cherchons .

Écrit par : lamouroux maurice | 29/12/2007

Hello

Je n'ai lu que ce qui concerne votre refus de croire que le magnétisme de la Terre relève d'une dynamo centrale. Je partage ce point de vue depuis que je constate des incroyables anomalies structurelles et perceptuelles aux pôles de la Terre et des autres planètes et satellites du système solaire.

J'aimerai beaucoup que vous expliquiez votre idée de la cause du magnétisme; nous pourrions nous entendre pour arriver à des conclusions très intéressantes et des plus audacieuses pour notre avenir...

le contrôle du magnétisme est lié au contrôle du temps...

Bien à vous

soliris

Écrit par : soliris | 31/08/2009

Soliris

je n'ai, malheureusement, pas assez d'informations pour émettre une hypothèse valable en ce qui concerne l'origine du Champ Magnétique (CM) terrestre.

Cependant, on constate que le CM des autres planètes est en proportion de leur vitesse de rotation et de leur diamètre. On pourrait supposer, par analogie avec un anneau conducteur qui, tournant dans un CM, génère un courant électrique (à l’origine d’un CM), que le vent solaire induit dans les couches conductrices des planètes un courant suffisant pour y générer un CM. Cela expliquerait pourquoi le CM terrestre disparaît près des Pôles. (la vitesse de rotation de la Terre y est pratiquement nulle, quelques Km/24 heures, à côté des 40 000 Km/24 H à l‘équateur). Mais cette disparition n’a pas pu m’être confirmée par les explorateurs qui y sont allés.(voir les réponses de MM Elkaim et Victor, en fin d‘article)

Au plaisir de vous lire
Emile

Écrit par : Emile | 12/09/2009

Vraiment bien, vous avez droit à toute mon admiration. Tout est merveilleusement cohérent du fait de l'hypothèse à un retour d'équilibre à la Le Chatelier. Tous les phénomènes de Le Chatelier se combinent pour produire un macro-effet de retour à l'équilbre dans un nivellement entropique universel, une mort thermique. Votre vue est thermodynamiquement globalement cohérente. Et il n'y a pas besoin d'équations ! Il suffit de raisonner dans le bon cadre d'hypothèses. Que pensez vous du climategate ?

Écrit par : pierre mistwood | 11/12/2009

Réponse à Pierre Mistwood

Une hypothèse que l'on veut crédible doit obligatoirement être cohérente.
Une hypothèse est une vue de l'esprit où toute formule est proscrite.
Une hypothèse doit être vérifiée pour, ensuite, établir des formules.
Une hypothèse où on applique des formules devient une modélisation.

Le "Climategate" se base sur une hypothèse non vérifiée, et incohérente.

Écrit par : Emile | 13/12/2009

Je ne comprends pas votre réponse.

Écrit par : pierre mistwood | 13/12/2009

Bonsoir,

Visionnant en parallèle une emission sur les calculs astro et parallaxes, j'étais venu glaner qqs infos sur le net et me suis, par la force des liens, retrouvé sur l'article retraçant l'une des théories de création de la lune agrémentée de quelques croquis..

Bien qu'il ne soit pas dans mes habitudes de laisser des commentaires sur les sites que je visite, celui ci m'a presque "forcé" a laisser trace de mon passage..

Merci a vous, fier administrateur, d'avoir la brillante et néanmoins trop rare idée de créer un site d'échange et d'informations sur les connaissances "fondamentales" que nous devrions tous plus ou moins posséder..En ces temps de fermes celebrités et autres catastrophes naturelles, cela fait pas mal positiver..

Bref, que l'on soit d'accord ou non par les propos tenus dans les quelques articles sur les corps stellaires que j'ai lu avec attention, je trouve que votre site est en totale adhéquation avec les phrases et pensées a méditer en préambule de ce site.

J' y reviendrai.

Merci

Écrit par : Gandhi | 06/03/2010

Bonjour Emile,

Je vous remercie d'avoir laissé un commentaire sur un des sites que j'ai ouvert.
http://manvantara.20six.fr/manvantara/art/171919899/Origine-du-gulf-stream

J'y ai répondu en indiquant des liens montrant le lien entre l'activité solaire et les événements géophysiques. http://albert-nodon.e-monsite.com/rubrique,l-experimentateur,34533.html

Ce sujet continue de m'intéresser et contribue à faire avancer la réflexion sur un forum que vous pourriez également rejoindre pour y apporter vos lumières http://www.laterredufutur.com/html/phpBB3/viewtopic.php?f=90&t=16&p=3716#p3716

Écrit par : Patricia Régnier | 12/08/2010

Tant que j'y suis je lis d'autres pages,

Celle-ci http://planeteterre.midiblogs.com/archive/2006/12/16/les-courants-marins.html est intéressante.

Je partage en partie le raisonnement de votre conclusion.

Sur un autre site j'avais lu que la position de la Lune et du Soleil pourraient avoir aussi une incidence sur la répartition du niveau des bassins Atlantique et Pacifique.

Ce qui en fait ne serait que la cause première, ce que vous décrivez n'étant que le résultat.

Il faut aussi prendre en considération que la Terre tourne en oscillant...

Il serait donc normal que les oscillations de la Terre provoquent des oscillations climatiques. Enfin à moi cela me semble évident depuis que j'ai eu connaissance de cette particularité physique. Mais apparemment je suis la seule à tirer une conclusion aussi ourlée de bon sens. Je ne change pas d'avis pour autant, mais garde ce mystère secret.

Écrit par : Patricia Régnier | 12/08/2010

je continue et terminerai par celle-ci
http://planeteterre.midiblogs.com/archive/2006/12/16/magnetisme-terrestre.html

vous êtes un comique dans votre genre :

et si on place la boussole à le verticale ? Cela pourrait-il marcher ?

Il y a plusieurs composantes du champ magnétique (horizontale et verticale) et au pôle l'épaisseur de l'atmosphère pourrait aussi avoir un impact et faire annuler la valeur du champ magnétique terrestre. Il a été démontré que l'inversion des champs magnétiques se produisent lorsque certains champs se connectent... c'est bien qu'il y a un sac de noeuds et aux Pôles peut-être plus qu'ailleurs... d'où les boussoles qui perdent la tête. Enfin c'est comme cela que ma tête analyse.

Bonne continuation à vous, et n'hésitez pas à venir partager vos réflexions sur le forum TDF http://www.laterredufutur.com/html/phpBB3/viewtopic.php?f=60&t=259&p=3719#p3719
Vous pourriez aussi partager des articles http://www.laterredufutur.com/html/

Écrit par : Patricia Régnier | 12/08/2010

j'ai oublié cette remarque :

sur votre article du 11 août sur la Thermo-haline vous concluez par un raccourci que les courants de profondeur et de surface prennent la même direction.

Justement sur le forum de TDF j'ai rapporté ma dernière observation sur le terrain.
http://www.laterredufutur.com/html/phpBB3/viewtopic.php?f=73&t=65&p=3664#p3664

Je ne partage pas votre raccourci : je confirme que les vents de surfaces ne correspondent pas au courant de fond. Du moins il doit y avoir des nuances à apporter à votre assertation si je ne m'abuse. Il y a plusieurs étages dans les courants n'est-ce pas ? Et les vents modifient aussi le courant qui éflleure à la surface. Je me souviendrai toujours de cet équipage incongrue, comme quoi l'aluminium et les algues sont des bons conducteurs, surtout quand ils sont dans l'eau et que le Soleil envoie ses UV.

http://www.laterredufutur.com/html/modules.php?name=News&file=article&sid=1127

A+ de vous lire

Écrit par : Patricia Régnier | 12/08/2010

Chère Pat,
c'est avec délectation que j'ai analysé les multiples commentaires que vous avez déposés sur ma Planète.
Les sujets en sont nombreux, et je ne peux pas répondre à tous à la fois, alors je répond à (je cite): "je confirme que les vents de surfaces ne correspondent pas au courant de fond".

Je suis d'accord que les vents de surface ne correspondent pas au courant de fond, ni au courant surface non plus.Mais je maintiens que le courant de surface et le courant de fond ne font qu'un. Je m'explique:

Un courant marin est, par définition, une masse d'eau qui se déplace dans la mer. Mais ce déplacement n'est pas uniforme dans la totalité de la section transversale du courant. Il est freiné par les rivages et le fond de la mer, d'autant plus qu'il en est plus près. Ce qui veut dire que un courant de 2 à 3 m/s en surface, comme le Gulf Stream, verra sa vitesse se réduire jusqu'à 0 à la profondeur du fond de la mer. (Cette variation n'est pas linéaire, et est aussi conditionnée par le relief sous-marin) Alors, mesurer le débit en m3/s en multipliant la section par la vitesse de surface est une aberration.

Après cette parenthèse sur le débit estimé d’un courant, revenons à notre sujet.
Faites une expérience: mesurez la température de votre piscine (à l'arrêt depuis au moins 24 heures, et recouverte de sa bâche à bulles) à la fin d'une journée bien ensoleillée. Vous trouverez de l'eau chaude en surface, mais descendez votre thermomètre vers le fond, et vous verrez que la température y est beaucoup plus froide. (Pourtant, il n’y a qu’un mètre ou deux de profondeur). C'est exactement ce qui se passe en mer, avec des profondeurs de plusieurs centaines de mètres. Le soleil chauffe la surface par échange avec l'atmosphère (surchauffée dans la zone équatoriale), tandis que les zones profondes restent froides, ou sont légèrement tiédies par les remous et la conduction thermique. Cette différence de température est indépendante du mouvement global du courant. Si ce courant s'approche d'une zone froide (pôle), il se refroidira dans sa masse, mais ce n'est pas ce refroidissement qui pourra être considéré comme le moteur de son mouvement. Tout au plus, certaines molécules d'eau vont changer d'"étage", celles ayant un température de 4° C étant les plus denses vont se retrouver au fond et, donc, stagner pendant des dizaines ou centaines d'années pour peu qu'une fosse marine les immobilise.

Quant à vos démêlés avec le papier alu et les algues, si j'ai bien compris cela se passait vers la Dune du Pyla, au milieu des remous de l'entrée du bassin d'Arcachon, des vagues, et du vent. Les objets flottants (ou à quelques cm sous la surface) légers, entraînés par le vent, allaient dans un sens, alors qu'un nageur, plus profondément enfoncé dans l'eau, était entraîné en sens inverse par le courant. C'est tout à fait normal, et prouve que ce n'est pas le vent qui crée les courants marins.

J'espère vous avoir convaincue.
A vous lire

Écrit par : Emile | 13/08/2010

Alors si ce n'est les vents, ce doit être la rotation de la Terre qui entraîne ces courants ?

Mais comme j'en reste avec mes oscillations terrestres, il se pourrait bien aussi que cela induise des modifications de sens ou du moins que cela agite la marmite des molécules dans certains endroits ?

Il faut aussi tenir compte des espèces de "muons" qui se déplacent dans l'eau plus rapidement que la lumière, plus tous les éléments comme le fer, silice, aluminium ou comme dans le golfe du Mexique les gaz etc comme les propriétés physique et chimique de tous ce qui vit dans les fonds comme cette algue voyageuse avec laquelle j'avais des dêmélés. Sans compter l'expérience de Faraday reprise sur un de mes blogs http://albert-nodon.e-monsite.com/rubrique,l-experimentateur,34533.html

Difficile de tout savoir alors.

Écrit par : Pat | 13/08/2010

espérons vivre encore vieux pour suivre les péripéties de sea orbiter dès 2013 décennie

Écrit par : Pat | 13/08/2010

La rotation de la Terre n'entraîne pas les courants marins, mais elle en est quand même le moteur, par l'intermédiaire du Soleil. Tout cela est expliqué dans la note sur les Courants Marins, sur ce site. Mais, peut-être n'y ai-je pas été assez clair?

Écrit par : Emile | 14/08/2010

Au sujet du champ magnétique terrestre, les "composantes horizontale et verticale" ne sont que des artifices de calculs, et ne correspondent à rien de réel. L'aiguille aimantée de la boussole se cale suivant une ligne de force, et non sur la "composante horizontale" pour laquelle elle aurait été programmée. Si l'aiguille est horizontale, c'est que la ligne de force l'est aussi. Aux Pôles magnétiques, si les lignes de force étaient verticales comme on veut nous le faire croire, l'aiguille de la boussole devrait aussi tendre à prendre une position verticale, si on lui en laisse la liberté.

Écrit par : Emile | 14/08/2010

- A propos de l'hypothèse de la rotation terrestre c'était pour pointer la différence entre le sens des courants de surface et celui de profondeur
[ quote]Les objets flottants (ou à quelques cm sous la surface) légers, entraînés par le vent, allaient dans un sens, alors qu'un nageur, plus profondément enfoncé dans l'eau, était entraîné en sens inverse par le courant. C'est tout à fait normal, et prouve que ce n'est pas le vent qui crée les courants marins.[/quote]

Si vous avez été tout à fait clair sur l'effet du Soleil dans le phénomène El Nino

=========


A propos des différents champs magnétiques (horizontaux et verticaux) je ne pense pas que ce soit des vues de l'esprit. Il n'y a qu'à voir en météo comme les perturbations pourraient en être les premières concernées. S'il n'y avait pas plusieurs composantes magnétiques (les connaissons- nous toutes ?) nous serions soumis toujours aux mêmes bulletins météo. Ne croyez-vous pas ? Par exemple je pense personnellement que la question du champ magnétique (combiné à l'action du Soleil) a énormément contribué à développer la canicule et les incendies de tourbières en Russie en modifiant les dynamiques de l'atmosphère (s'il n'y avait pas de magnétisme comment cela se pourrait-il ? Enfin c'est le problème que je me pose, chacun le sien ;)

Les champs horizontaux concernent la Terre physique et les verticaux sont dans l'atmosphère. Aux pôles il y a en plus le champ magnétique relié aux particules solaires. Les lignes de force comment se comportent-elles quand il y a des "noeuds magnétiques" ? (enfin je ne sais pas si la formulation est correcte scientifiquement parlant)

Bien sûr qu'il y a une ligne de force mais je ne comprends pas pourquoi vous ne voulez pas admettre qu'elle peut être annulée au pôle, perturbée par la multiplications de toutes les composantes de champ magnétique au point de bloquer l'aiguille de la boussole ?

Vous pourriez suggérer à vos missionnaires sur place de placer la boussole à la verticale pour vérifier. N'est-ce pas une bonne idée pour résoudre votre problème ?

Écrit par : Pat | 14/08/2010

vous avez changé le fonctionnement du blog, pour répondre à vos pages c'est devenu impossible. Dommage : je réponds au sujet de cette page
http://planeteterre.midiblogs.com/archive/2007/01/25/creation-de-la-lune.html

Vous retenez la 4ème des versions, pourquoi pas elle semble être la meilleure
http://wwwassos.utc.fr/orion/planetes/Lune.php

Par contre là où je ne vous suis pas c'est sur la Pangée :
Elle serait apparue il y environ 630 millions d'années après la séparation de Rodinia (700 millions) le premier continent émergé il y a environ 2,5 milliards d'années (volcans et océan global).

La classification selon les cycles de Wilson permet d'être plus précis, il y a
de 3,6 à 2,8 milliards d'années : Vaalbara
3 milliards d'années : UR le super continent
2,7 à 2,1 milliards d'années : Kenoland
1,8 à 1,5 milliards d'années : Columbia
1,1 à 750 millions d'années : Rodinia (océan global Mirovia)
650 millions d'années : séparation de Rodinia . (le super-continent éphémère Pannotia) et rassemblement de la PANGEE.

La Lune se serait formée il y a 4,5 milliards d'années soit un peu moins de 4 milliards d'années plus tôt. D'après ce que j'ai noté quand la Lune se forme la Terre se solidifie, tout n'est que liquide et océans. L'océan primordial de la Génèse. Ce n'est que 1 milliard d'années plus tard après le bombardement de météorites, les premières glaciations et traces d'oxygène que Wilson nomme le premier continent Vaalbara.

Encore une fois vous avez pris des raccourcis Emile.

Écrit par : Pat | 14/08/2010

Vos derniers commentaires demandent de nombreuses réponses. Les voici par ordre chronologique:

1°/ Au sujet des objets flottants entrainés par le vent, on ne peut pas considérer ce phénomène comme un "courant marin", mais plutôt comme des bateaux navigant à la voile.

2°/ Le phénomène "El Nino" n'a été qu'effleuré. Je compte le traiter en profondeur prochainement.

3°/ Le champ magnétique terrestre n'a rien à voir avec la météo, les nuages, les pluies, les vents, etc... qui résultent d'un échauffement différent entre les terres émergées et les océans, par le Soleil

4°/ Non seulement j'admet, mais j'affirme que le champ magnétique s'annule aux pôles, puisque l'aiguille de la boussole n'est pas 'bloquée', mais totalement libre au point de se caler dans n'importe quelle position.

5°/ Ce système de fonctionnement des commentaires n'est pas si impossible, puisque de nombreux internautes, dont vous-même, l'utilisent. D'autre part, les informations concernant la Terre forment un tout. Il est donc normal que les commentaires soient réunis. Ce qui permet de passer plus facilement d'un sujet à un autre dans le même commentaire.

6°/ Formation de la Lune. Je n'ai pas "retenu la 4ème version" parce que je ne connaissais pas ce site. Si Thomas a eu une idée semblable à la mienne, c'est que le bon sens se manifeste un peu partout. Toutefois, les deux versions diffèrent. Celle de Thomas ne laisse pas de place à un noyau de Lune, pourtant existant, puisque j'en ai calculé le diamètre. (Voir 'Calcul du noyau de la Lune' dans ce site)

7°/ La Pangée. Qu'on l'appelle Pangée, Gondwana ou Vaalbara, peu importe. Il s'agit du premier continent émergé. Ce qu'il est devenu par la suite, Mr Wilson peut en penser ce qu'il veut. Mais il faudrait d'abord qu'il nous explique le processus de sa formation initiale. Quant aux dates exactes, toute affirmation n'est que pure poésie.

8°/ 'Traces d'oxygène'. Quand il y a de l'eau sur Terre, il y a forcément de l'oxygène, l'eau étant un "oxyde d'hydrogène".

9°/ Pour les raccourcis, il n'a jamais été dans mes intentions de réécrire l'histoire de la Terre dans ses moindres détails, je laisse ce soin aux Wilson et autres. Les grandes lignes que j'indique devraient leur servir de canevas.

Écrit par : Emile | 15/08/2010

Cher Emile vous avez bien fait de répondre à mes remarques. Le temps de cette fin de semaine était propice aux réflexions et études à l'abri des averses et du vent.

POur le 3° nous ne sommes qu'à moitié en accord. En plus d'El Nino, vous pourriez approfondir aussi ce qu'est l'échauffement du Soleil comme vous dites.

Vous n'êtes pas le seul à extrapoler les faits scientifiques ;).

Cet échauffement n'est rien d'autre qu'un phénomène électro-magnétique qui a complétement à voir avec la météo, le climat et le champ magnétique. Vous l'avez vous même écrit que c'est le Soleil qui favorise le champ magnétique.

Voir mon blog et son titre.

Sinon voir les ondes de Rossby par exemple, j'ai donné plusieurs liens sur le forum d'infoclimat à ce sujet.

Pour le 6° c'était une façon de montrer les autres versions. Thomas fait tout de même mention du noyau. Bien à vous d'avoir calculé son diamètre.

Vous pourriez peut-être aussi trouver un moyen d'inventer un nouveau système pour les boussoles sans fond laissant l'aiguille "libre". De quoi préparer une retraite heureuse ;)

Bon courage
P.R

Écrit par : Patricia Régnier | 15/08/2010

j'ai oublié : le 1° et le 2° pour moi sont une seule et même considération. Les objets flottants je les considère plutôt comme les vents de surface d'"El Nino"

Bonnes cogitations Emile.

Écrit par : Patricia Régnier | 15/08/2010

Emile,
Pour la formation de la Terre un article vient de sortir sur Futura Science qui pourrait vous intéresser
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/geologie-1/d/de-vieilles-laves-canadiennes-temoins-de-la-jeunesse-de-la-terre_24749/#xtor=RSS-14
Bonne lecture

Écrit par : Patricia Régnier | 15/08/2010

j'avais oublié de vous indiquer cette page de mon blog, vous comprendrez peut-être mieux ce que je cherche à vous expliquer.
http://albert-nodon.e-monsite.com/rubrique,le-champ-magnetique,118504.html

Ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Champ_magn%C3%A9tique
il est précisé :

"Le champ magnétique forme, avec le champ électrique les deux composantes du champ électromagnétique décrit par l'électromagnétisme. Des ondes de champs électrique et magnétique mêlées peuvent se propager librement dans l'espace, et dans la plupart des matériaux. Ces ondes sont appelées ondes électromagnétiques, et correspondent à toutes les manifestations de la lumière, dans tous les domaines de longueur d'onde (ondes radio, domaine micro-onde, infrarouge, domaine visible, ultraviolet, rayons X et rayons gamma). La discipline qui étudie les champs magnétiques statiques (ne dépendant pas du temps) est la magnétostatique."

"les ondes se propagent dans l'espace et les matériaux" pourquoi ne se déplaceraient-elles pas dans l'atmosphère et les roches ou tout ce qui compose la Terre (et les océans) ? Pouvez-vous me l'expliquer ?

A+
Pat_R

Écrit par : Pat_R | 16/08/2010

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas écrit. Je n'ai pas parlé d' "échauffement du Soleil ", mais "échauffement PAR le Soleil ".
Quant à extrapoler les "faits scientifiques", il faudrait d'abord considérer que de nombreux faits dits ‘scientifiques’ ne sont qu'une extrapolation de faits réels, agrémentée de beaucoup d'imagination,. En outre, sans extrapolation, on ne pourrait faire aucune prévision, météo ou autre, ni aucune hypothèse concernant le passé de la Terre, puisque personne n'était là pour en témoigner "de visu".

Pour les ‘boussoles sans fond’, il existe déjà des boussole sans fond, ni boîtier, ni, même d’aiguille. On appelle ça un ‘compas électronique’, ou un ‘magnétomètre’, suivant l’usage auquel il est destiné.

Les ‘ondes’ électromagnétiques et le ‘champ magnétique’, terrestre ou autre, diffèrent en ce sens que les ondes sont générées par un courant alternatif, d’où leur caractère ondulatoire, alors qu’un champ magnétique ne peut être généré que par un courant continu, ou un aimant permanent. Ce n’est donc pas une ‘onde’, mais un 'champ'.
Voir aussi "Le Magnétisme" sur ce site.

Pour dissiper votre angoisse, rassurez-vous, les ondes se propagent aussi dans l’atmosphère, les roches, et les océans. Mais dès que le milieu devient conducteur d’électricité (océans) il se produit une atténuation de la transmission d’autant plus importante que la fréquence du signal est élevée. Par exemple, depuis un sous-marin en plongée, les ultrasons se transmettent très bien (echo-location, Sonar) mais les liaisons radio sont impossibles au-delà de qqs mètres de plongée.

Écrit par : Emile | 04/09/2010

Bonjour Emile

Voir le lien sur le champ magnétique

Il me semble que Maxwell avait déjà évoqué la question

Le champ magnétique est aussi parfoi instable et de là se produisent les inversions du champ magnétique et parfois des pôles.

Le problème est donc très complexe

Amicalement
PR

Écrit par : Pat_R | 08/09/2010

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quations_de_Maxwell

le lien dont je faisais référence est celui inclus dans mon identification (ce monsieur est un géophysicien à la retraite, sa théorie a du bon mais contient aussi pas mal de confusion). Wilson était aussi géophysicien il n'a pas extrapolé mais établi son analyse d'après des prélèvements http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_de_Wilson

pour les inversions de pôles elles se produiraient quand LES lignes du champ magnétique se connectent (un peu comme le font les taches solaires de temps à autres) cela pourrait-il se produire quand le champ électromagnétique plus intense agite davantage les lignes de force ? Enfin je le pense surtout quand l'activité solaire le favoriserait aussi.

Si vous arrivez à formuler pourquoi et comment la dernière inversion du champ magnétique a eu lieu il y a environ 780 000 ans chapeau http://fr.wikipedia.org/wiki/Inversion_du_champ_magn%C3%A9tique_terrestre

vous dite avoir calculé la période où la Lune a été formée mais vous n'avez pas indiqué votre formule pour ceux qui voudraient vérifier ;)

Patricia Régnier

Écrit par : Patricia | 10/09/2010

Je n’ai pas la prétention d’expliquer pourquoi il y a des inversions du Champ Magnétique Terrestre.. Il faudrait d’abord connaître avec certitude l’origine de ce Champ (autre chose que l’hypothèse farfelue de la « Dynamo »).

Pour ce qui est de la « formule » permettant de connaître la période de formation de la Lune, voir la Note (1) de l’article sur la Lune.

J’ai l’impression que vous ne lisez pas tranquillement, mais vous ‘survolez’. Manque de temps ? Ou inattention ?

Écrit par : Emile | 12/09/2010

Bonjour Emile,

Je ne suis pas la seule à survoler les écrits dirait-on.

1°) Vous pourrez lire sur mon blog la page reproduite qui explique la possible cause de l'inversion des champs magnétiques http://manvantara.20six.fr/manvantara/art/171864267/Derni-res-decouvertes-sur-le-mecanisme-d-inversion-des-champs-geomagnetiques

2°) Je n'avais pas lu la page sur la Lune. Maintenant je me demande si l'âge de la Lune peut se déduire à partir de la seule rotation de la Terre. Cela me paraît hasardeux à moins que pour arriver à ce résultat vous ayez pris des raccourcis que je n'ai pas saisis. Ou alors vous avez une chance intuitive dirons-nous.

Écrit par : Patricia Régnier | 30/09/2010

Bonjour Emile,
Vous avez modifié la page sur el Nino.
Savez-vous que l'onde circumpolaire Antarctique (ACW) pourrait également avoir une influence sur El Nino ? J'avais relevé cet article : http://manvantara.20six.fr/manvantara/art/172041651/Les-courants-circumpolaires-en-Antarctique-l-origine-des-variations-climatiques-mondiales

l'ACW a été découverte par Warrwn White, RG Peterson, et Jacobs Mitchell en 1996. Depuis lors, certains océanographes considèrent que l'ACW est une partie normale de l'ENSO.
ENSO = El Nino

Ensuite il me semble comprendre que vous pensez que le phénomène est dû à l'évaporation essentiellement ?

Il faudrait que je vous indique une de mes recherches : la pluie n'est pas seulement un phénomène d'évaporation de la basse atmosphère. Comme le disait l'abbé Moreux pour comprendre ce qu'il se passe sur Terre il faut lever les yeux au Ciel. La pluie provient aussi de la Haute atmosphère (ionosphère) et je vous révèle un secret personnel : l'activité solaire ne serait pas étrangère à tout ceci...

comme vous dites tout ceci est compliqué et de longues séries de mesures doivent être opérées par des organismes spécialisés pourvu de gros moyens.

Ensuite je pense qu'une oscillation Terrestre pourrait également ajouter un facteur supplémentaire au phénomène ENSO. La Terre tourne en oscillant, il existe plusieurs cycles de ces oscillations terrestres, dont un de 2 ans si je ne me trompe pas.

Écrit par : Patricia | 23/11/2010

Emile, j'ai encore oublié de vous indiquer cet autre lien :

j'ai aussi modifié mon article sur le gulf stream en donnant une chronologie pour son évolution que j'essaie de retrouver ;)
http://manvantara.20six.fr/manvantara/art/171919899/Origine-du-gulf-stream


aujourd'hui mon blog est riche d'un nouvel article au sujet du champ magnétique
http://manvantara.20six.fr/manvantara/cat/811183/0/Champ-magnetique-axe-de-rotation

Bonne journée

Écrit par : Patricia | 23/11/2010

Bonjour Pat
Le Courant Circumpolaire Antarctique (ou ACW) défini comme une entité autonome est une ANERIE. Et ils s'y sont mis à trois pour pondre ça !!!!
Je prépare une note à ce sujet pour le démontrer
Quant à l'eau qui tombe sous forme de pluie (ou neige !) elle provient essentiellement de l'évaporation. (océans, boites de conseves, machines à vapeur, etc...) Une infime partie nous est apportée par certaines météorites chargées de glace d'eau, ou d'oxygène, ou d'hydrogène. Elles font partie des 100 000 tonnes/an qui chutent sur Terre. Evidemment, ces météorites sont indécelables puisque ces glaces s'évaporent dans la haute atmosphère, hors de notre portée. Et il est bien évident aussi que le Soleil est responsable de l'évaporation, puisqu'il est la principale source d'énergie.

Écrit par : Emile | 29/11/2010

Bien Emile l'article sur le courant antarctique. Vous dites que l'inconnu n'est pas important, tout de même... J'étais venue pour vous demander si vous connaissez l'algorithme pour calculer les marées. Sur ce forum ils disent qu'elle est gardée secrète. Mais pas pour vous n'est-ce pas ? http://forums.futura-sciences.com/astronomie-astrophysique/418616-construire-table-marees.html

Écrit par : Patricia | 13/12/2010

la formulation est gardée secrète pas l'algorithme qui lui est masculin. Vous ne savez pas nous dire ?

A propos du courant circumpolaire, c'est simplifié c'est sûr mais il est tout de même existant. C'est l'alimentation de ce courant qui est plus complexe, mais la couronne existe bel et bien, monsieur Emile.

Écrit par : Patricia | 14/12/2010

L'hypothèse de l'hydrogène au sujet de la formation de la terre , et surtout de la formation de l'eau me paraît assez hasardeuse , ne serait-ce que ,parce que , au contact du magma , l'eau n' a pas eu le temps de s'évaporer ,car elle se décompose en H2 et O2. En effet , au delà de 1500 °C , l'eau n'est plus thermodynamiquement stable . Le phénomène commence bien en dessous , mais à 1500°C , la cinétique de décomposition est très rapide .

Écrit par : Panoramix | 07/01/2011

"au contact du magma", c'est possible. Mais que deviennent ces gaz, hautement réactifs l'un sur l'autre, dans la zone de température décroissante jusqu'à -273°, la température interstellaire ?

Écrit par : Emile | 08/01/2011

Sous des pressions "normales" , et beaucoup moins , la densité des molécules est suffisante pour que , à la faveur d'un échauffement ponctuel (genre étincelle) , on passe d'un état métastable (H2 , O2 , dans une palette de proportion très étendue ) à l'état thermodynamiquement plus stable , c'est à dire H2O , à la température considérée , et , de mémoire , je ne peux pas vous en indiquer l'étendue ,mais elle est très grande . Cela dit , dans le vide intersidéral , dont la température est , je crois , plutôt de 3°K ) , la densité de matière , toutes particules confondues , est bien trop faible pour qu'il y ait la moindre chance de rencontre de ces molécules , et , quand cela serait , la moindre chance d'allumage --on peut parler de "température" dès lors qu'il y a des particules en mouvement --.

Écrit par : Panoramix | 08/01/2011

je ne maîtrise pas forcément le sujet mais il me semble que s'il y a un nuage de particules agglomérées et qu'il se fait "percuter" par un photon cela pourrait jouer le rôle d'hélice et contribuer à faire agiter la marmite. Enfin je crois comprendre que c'est ce que qu'étudie cette page http://dpnc.unige.ch/tp/muons.html

Par contre je ne comprends pas comment se serait formé le "noyau" de la Terre selon le processus expliqué par Emile.

Écrit par : Parbleu | 08/01/2011

Parbleu,
il suffit de relire attentivement la page concernant la Création de la terre, et, en particulier, le chapitre "Phase Hydrogène", pour comprendre que le noyau de la Terre a été formé par les milliards de tonnes de météorites tombant sur le Soleil et attirées au passage par la bulle gazeuse d'origine.

Écrit par : Emile | 08/01/2011

c'est assez ressemblant à ce qui aurait pu se passer de toute évidence vous avez donné un bon processus de formation de la Terre

Écrit par : Nino | 08/01/2011

Imaginez-vous un disque contenu dans un plan horizontal, en rotation constante antihoraire et vous, marchant du bord à vitesse constante vers le centre par le chemin le plus court soit sur un rayon.
Ce disque a 10 m de rayon et fait 1 tour en 10 secondes, votre vitesse tangencielle au bord du disque est de 2x10mxpi/10s=6.2 m/s. Arrivé au centre elle sera nulle. Admettons une vitesse d'approche (par le chemin le plus court soit sur un rayon) constante et de 6s.
La variation de vitesse tangencielle est d'env. 6.2m/s divisé par 6s=env. 1m/s à la s soit env. 0.1g. Pour un corps d'env. 80 Kg de masse la force tangencielle appliquée à son centre de gravité serait d'env. 8 Newton. Marche vers le centre penché à droite pour ne pas tomber à gauche!
Une particule d'air qui s'élève suffisemment sur notre planète, compte tenu de l'épaisseur de l'athmospère a tendance à s'aprocher des pôles et la même quantité en moyenne vient des pôles à l'équateur occuper la place.
Je vous laisse imaginer son accélération vers la gauche dans le sens de la "marche" et si le déplacement d'ensemble "dévisse" quand l'air monte.
J'irai moi même sur un manège pour vérifier mes dires sans m'envoyer en l'air....
Bien à vous.

Écrit par : Karl | 13/02/2011

Les "trade winds " ne sont pas des vents du commerce ( trade ) car dans le nom " trade winds " le mot anglais trade signifie " Track " c'est a dire "route"
Le Navigateur Urdaneta ( qui, le premier ,decouvrit une route de Manille a Acapulco en naviguant plus a nord au depart pour pouvoir beneficier des alizes ) peut etre a l'origine du nom anglais dans la mesure ou les vents ainsi decouverts devinrent des " vents de route " vers le Mexique .
Il me serait agreable de connaitre l'origine du mot "alizes" car jusqu'alors je n'ai trouve que de tres vagues explications . Bien cordialement.

Écrit par : xavier | 19/02/2011

voir la définition ici "http://dictionnaire.sensagent.com/aliz%C3%A9/fr-fr/" ainsi que celle de météo France
"http://comprendre.meteofrance.com/pedagogique/pour_tous/glossaire/a/a_detail?page_id=2820&document_id=746&portlet_id=19544"

se dit "trade wind" en anglais pourrait aussi être interprété comme "vent d'échange, de circulaton" dans le sens où le mot commerce s'entend comme "un flux, une circulation, un échange de marchandises" (du latin commercium issu de com = avec et merx, cis = marchandises).

Pour l'origine du terme alizé, ce n'est pas certain mais il semblerait que ce soit emprunté du français "lis" direction "é" pourrait être la contraction de "Est"
Autre possibilité "alis" qui signifie "uni" comme l'indique la définition de meteo France dans la mesure où ces vents sont à peu près constants et ne dépassent jamais une certaine vitesse.

Définition du nouveau dictionnaire éthymologique (4ème édition par Albert Dauzat, Jean Dubois et Henri Mitterand)

1643 , Jannequin (alizée); 1678 Guillet (alizés); de l'espagnol [vientos] alisios, d'origine incertaine, peut-être emprunté au français au lis du vent, dans la direction où le vent souffle ou à l'ancien français alis, uni.

en espagnol vientos alisios : "http://es.wikipedia.org/wiki/Vientos_alisios"
(le "z" a pu être choisi en français pour reprendre la prononciation espagnole ;)

lis signifie aussi bordure = bord de laize "http://www.le-dictionnaire.com/definition.php?mot=lis"

Écrit par : Patricia | 19/02/2011

C'est une question peu etre stipude et non un commentaire. Je ne connais qu'une petite partie des connaissances et théories scientifiques généralement admises et en cherchant sur internet je n'ai rien trouver pour réponse a mon questionnement... Je me demande si il est possible et si oui dans qu'elle mesure le champ magnétique solaire pousse sur les poles magnétiques terrestre et donc pourrais lui induire un mouvement ou tout au moins un leger brassage du manteau par exemple, voir etre totalement responsable de la rotation terrestre...Mais comme j'ai déja dis je n'y connais pas grand chose et meme si je crois savoir que toutes les planetes n'ont pas nécéssairement de champs magnétique je ne sais pas lesquels ni si elle tournent toutes etc..

Écrit par : Martin | 02/08/2011

Il est bien certain que le Champ Magnétique Solaire interagit avec le Champ Magnétique Terrestre, mais à 150 Millions de Km, les effets sont infimes. Si le le champ magnétique terrestre est déformé comme on peut le voir sur les nombreuses vues d'artistes en faisant une recherche sur Internet avec "champ magnétique terrestre", c'est dû au VENT SOLAIRE (voir http://www.lesia.obspm.fr/solaire/sciences/chap11/ventrel.html).

Faisons une expérience:
Sur une table, plaçons une boussole (à aiguille), et un aimant (à 10 cm environ de la boussole). Si on fait tourner l'aimant, l'aiguille de la boussole tourne aussi. L'analogie avec les champs magnétiques Solaire et Terrestre pourrait faire supposer que le champ magnétique solaire puisse faire tourner la Terre. Mais il faut tenir compte de la faiblesse du champ Terrestre, de la distance Terre-Soleil, et surtout de l'orientaton générale du champ Terrestre, sensiblement perpendiculaire à l'axe Terre-Soleil. Dans ces conditions et jusqu'à plus ample informé, il semble évident que ce n'est pas là le moteur qui fait tourner la Terre. A mon avis, il faut plutôt chercher du côté de la création de la Lune. C'est l'énorme astéroide, qui a frolé la Terre à l'origine de la création de la Lune, qui serait la cause de la rotation de la Terre.

Écrit par : Emile | 24/08/2011

Je ne suis moi-même pas plus sûre que vous, mais il me semble qu'il faut considérer plusieurs paramètres.

Le champ magnétique n'est pas à étudier avec une seule variable (enfin je ne sais pas si c'est une bonne expression).

Il y a le champ magnétique du soleil mais il y a aussi le champ électro-magnétique du vent solaire (c'est bien lui qui cause les aurores boréales d'après ce ce que je comprends).

Et lorsqu'il atteint les pôles il pourrait fort probablement avoir une incidence sur sur celui de la terre à courte et longue échéance. Enfin cela me semble logique. Mais bon je ne suis pas madame Soleil !

Écrit par : Patricia | 24/08/2011

tout d'abord bravo pour ces explications claires et dont certaines, effectivement crèvent les yeux, j'ai pris beaucoup de plaisir à les lire.

Question

1) pourquoi la mer est elle salée?
je veux bien qu'il y ait eu des pluies acides, mais d'où vient le sodium en ce cas?

2) lors de la création de la lune si l'astéroide Keia a été obligé de repasser pour "ramasser" les débris de croute térestre, quelle est la chance pour que sa trajectoire repasse à la bonne distance pour ne pas percuter la terre mais ramasser les morceaux détachés? et plusieurs fois??

Écrit par : Eric | 26/09/2011

Merci, Eric, pour ce comm. qui est pour moi un encouragement à continuer dans cette voie.
1/-Le Sodium, comme le Chlore, et comme TOUS les corps simples qui existent sur Terre, a été apporté par les météorites qui y ont chu depuis le tout début de la formation, jusqu'à nos jours.
2/-Dans ma représentation (très schématique) de la création de la Lune, l'astéroide dont je n'ai montré qu'un seul passage, a été capté par la terre, et s'est satellisé sur une orbite trés elliptique. Les passages suivants (combien ?) ont continué à érafler la Terre, mais de moins en moins profondément à chaque passage, et sa vitesse en a été ralentie. De ce fait, son orbite s'est arrondie jusqu'à ne plus toucher la Terre. C'est à partir de ce moment qu'il a commencé à ramasser les débris. Il s'est donc alourdi, ce qui l'a encore ralenti, son orbite s'est un peu plus arrondie, il a passé un peu plus loin de la Terre, il a ramassé les debris de plus en plus éloignés, etc...Ce processus lui a permis de ramasser tous les débris.
3/-Qui l' a baptisé "Keia" ?

Écrit par : Emile | 27/09/2011

Les commentaires sont fermés.