Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/03/2010

Création de la Terre

Phase Hydrogène
Supposons qu’il arrive, un jour, sur le Soleil, un caillou d’une masse telle que son explosion crée une protubérance qui parte assez loin pour que la bulle d’hydrogène soit assez importante pour être satellisée, et nous aurons crée une planète gazeuse. Sa masse, insuffisante pour continuer la « fusion », est cependant suffisante pour garder sa cohésion. Elle va capter au passage tous les astéroïdes et météorites attirés par le Soleil, et, ainsi, se constituer progressivement un noyau dur entouré d’une atmosphère. Puisqu' il est admis que de l’hydrogène libre (sous forme de glace, à moins de 11°K) pouvait exister, on peut supposer aussi que tous les minéraux que l’on trouve actuellement sur terre ont été amenés de l’espace ( ayant pour origine l’explosion d’étoiles en fin de vie ). Traversant la couche d’hydrogène, la chaleur ambiante, plus celle dégagée par le freinage, les a portés à une forte température, mais sans combustion, puisqu’il n’y avait pas encore d’oxygène, ce dernier étant, dès son arrivée, transformé en eau (vapeur) en se combinant avec l’ hydrogène présent. Tous ces matériaux d’origine et de nature très variées, se fondirent dans le creuset incandescent, les matériaux les plus lourds (Pt, Tg, Au, Ur, Pb, etc..) allant au « fond », soit le centre, les plus légers flottant en surface, par le phénomène bien connu de décantation. Au-dessus, on trouve les météorites composées de carbonates, de silicates, etc.., tous plus légers que les métaux et plus ou moins en fusion, formant une pâte visqueuse que les métallurgistes appellent « scories », le Magma.

Phase Eau
Si tous les matériaux se trouvent dans les différentes météorites qui circulent dans les espaces sidéraux, alors il est normal qu’on y trouve aussi de l’Oxygène(solide à 50° K) ( le degré K = degré Celsius -273 ) Notre nouvelle planète, à atmosphère d’hydrogène, et bombardée d’oxygène, va se couvrir alors progressivement d’une couche d’eau. (Oxygène + hydrogène = eau). Cette eau, d’abord à l’état de vapeur, (l’hydrogène est encore très chaud, et, le magma affleure) se condense au contact de la haute atmosphère, tombe sur le magma qu’elle refroidit en surface, pour, de nouveau s’évaporer, etc….dans une succession d’orages violents, accompagnés d’éclair qui favorisent la réaction Oxygène + hydrogène. Ce cycle se reproduit jusqu’à ce qu’il y ait suffisamment d’eau, et que le magma solidifié soit suffisamment refroidi pour garder l’eau à l’état liquide. Alors, les météorites, métalliques et autres, restent sur (ou dans) la couche dure. Avec le temps (plusieurs millénaires), et la présence d’eau, ils vont plus ou moins réagir entre eux, se transformer chimiquement, et donner les « filons » des divers minerais que nous exploitons aujourd’hui. (Ces réactions chimiques seront favorisées, après la création de la Lune, par les phénomènes d’érosion, de sédimentation et de chevauchement de plaques, qui créeront un brassage de tous ces éléments).

Phase Oxygène
Quand tout l’hydrogène de l’atmosphère originelle a été transformé en eau, les apports suivants d’oxygène, d’azote, de carbone, etc… ont crée l’air que nous respirons. Au contact de l’eau, le Magma refroidi se solidifie de plus en plus pour former la «Croûte Terrestre»
Les autres météorites, composées de matériaux plus durs, s’échauffent et brûlent en partie dans l’oxygène de l’air avant de tomber dans l’eau, où ils explosent et s’éparpillent sur une grande surface, puis se déposent et s’enfouissent dans la couche solide de la croûte.

Pour résumer, notre Terre originelle est constituée d’une sphère de matériaux plus ou moins en fusion, les plus lourds au centre, entourée d’une couche liquide de lave, le « magma ». Puis une mince pellicule solide de magma refroidi qui supporte une couche d’eau. Aucune partie solide n’émerge, la sphère est homogène et parfaitement équilibrée. Au-dessus, un « air » est composé de différents gaz apportés sous forme solide qui, dégelés en pénétrant dans l’atmosphère, s’y sont dilués. Aucun mouvement tectonique n’est possible, chaque élément est à sa place déterminée par sa densité.

Note
Certains chercheurs ont récemment (11/2005) émis une hypothèse qui, si elle diffère sur certains points de ce qui vient d’être dit, s’en rapproche beaucoup sur d’autres.
voir : http://www.dinosoria.com/continent.htm

Page précédente (Le Soleil)

Lire la suite (Saisons et Ensoleillement)